Nous avons le plaisir de vous communiquer le programme des rencontres d'octobre ; Les vendredis de 14h à 17h, salle Argil Lavat de lévignac. - 7 octobre : " les nouveaux reporters 1 " préparer ses interviews avec Annick et Nathan - 14 octobre : "les nouveaux reporters 2" prendre le son avec Annick et Nathan 🎧- 21 octobre : Atelier rencontre textes et enregistrements " ma parole" avec Isabelle et Nathan
Génér'Action saison 2022 , vous proposera, jusqu'au mois de mars 2023 (les vendredis et /ou samedis matin selon les besoins des projets ) un programme riche de rencontres avec les ondes
Une exploration radiophonique, artistique et collective 4 émissions à thèmes : avec des débats, des textes et des interviews 1 Pièce radiophonique intergénérationnel. Les rencontres sont animées par Annick Chevalier de Radio De La Save, Nathan Jaspard du Théâtre Artis et d'isabelle Bedhet à la coordination artistique du projet.
Previous
Next

Un projet financé et porté par la Haute-Garonne et la Conférence des Financeurs pour les 60 ans et + résidents en Haute-Garonne. Les ateliers sont gratuits.

Les émissions radio

Les divers confinements ont participé à une motivation commune de réaliser des émissions radios thématiques écrites et enregistrées par les participants de Gener’Action.

Le projet est en partenariat avec Radio de la Save. 

L’ensemble des émissions sont disponibles sur le site : https://generaction-artis.fr/la_radio/

Les spectacles

«Pour le projet Génér’Action, point besoin d’être comédien, tout un chacun est le bienvenu», indique Isabelle Bedhet la directrice artistique. En effet, la réalisation d’une pièce de théâtre nécessite des auteurs, des acteurs mais aussi des metteurs en scène, des machinistes, des costumiers, des réalisateurs de décors et autres bricoleurs et même des spectateurs.

Dernier spectacle « Mots à Mots » en mars 2022. Livret et spectacle disponibles sur le site.

Témoignages

Il a été super de monter le spectacle tous ensemble, on ressentait vraiment une synergie de groupe. On a eu la chance de basculer sur la radio durant le confinement. La radio a permis qu’on ne s’arrête pas jusqu’en juillet. De mars à juillet nous avons pu continuer à échanger, on avait l’impression d’encore faire partie d’un groupe. Permettre de faire une activité quand tout était fermé, à écrire des chroniques, ça a été génial pendant cette période troublée. On s’est senti moins isolés. On est très contents de se retrouver, on utilise des textes, on travaille avec un musicien pour qu’il nous accompagne, qu’on parle de rythme, d’élocution. On est impatients de travailler avec Isa et de retrouver ce spectacle, où Isa retrouve des idées incroyables. Pour tous les participants, ça a beaucoup apporté. On arrive quand on veut, on repart quand on veut. Ils y trouvent leur bonheur.
Ch.
C’est avec grand plaisir que je suis ce que font les autres. L’année dernière les problèmes de confinement, ça ne m’a gêné de le faire à distance, à enregistrer les textes pour les émissions radios, avec beaucoup de membres, on avait noué des contacts, ce sont des personnes avec qui j’ai créé des liens. J’ai préféré les enregistrements, j’ai découvert l’écriture, sur le coup, j’étais réticent, la radio ça faisait drôle. J’ai eu des bons retours sur ce qu’on faisait, notamment en écoutant les podcasts sur le site.
A.